INIZI

Le Projet

– Un territoire, des territoires –

Les îles du Ponant s’étendent sur un large territoire, réparti sur six départements et quatre régions. Au nombre de quinze, les îles du Ponant regroupent l’archipel de Chausey dans la Manche, l’île de Bréhat dans les Côtes d’Armor, les îles de Batz, Ouessant, Molène, Sein et l’archipel des Glénan dans le Finistère, Groix, Belle-Ile, Houat, Hoëdic, l’Île-aux-Moines et l’île d’Arz dans le Morbihan, l’île d’Yeu en Vendée et l’île d’Aix en Charente Maritime. INIZI ne prend pas en compte Chausey ni les Glénan dans son projet, car ces îles n’ont pas d’école et sont peu habitées l’hiver.

Les îles en quelques chiffres (2016, source AIP) :
15 800 habitants
2 millions de visiteurs par an
18 communes réunies au sein de l’Association des Iles du Ponant (AIP)
1 592 élèves, dont 100 au Collège des Iles du Ponant
Des liaisons maritimes de 5 à 90 minutes
4 îles équipées de cinéma
Une trentaine d’événements culturels recensés mais concentrés sur juin/juillet/août/septembre

Souvent magnifiées et fantasmées dans les magazines, les îles ne sont pas que des lieux de villégiature. Elles abritent aussi une population insulaire permanente qui doit faire face à certaines contraintes et relever des défis au quotidien : offres d’emploi limitées, transports, coût de l’énergie, difficultés d’accessibilité, vieillissement de la population, des systèmes de santé compliqués, le tourisme de masse, les aléas climatiques …

Vivre sur une île, c’est aussi accepter une saisonnalité différente. Pendant la belle saison, la population des îles connaît un accroissement fulgurant avec l’afflux de touristes. L’activité touristique qui en découle permet partiellement de faire vivre les îles et les îliens. Le reste de l’année, la vie y est plus calme.

fonctionnement

Au printemps 2014 et après diverses expériences dans le spectacle vivant pour l’un comme pour l’autre, Manon FOUQUET, originaire de l’île de Sein, et Tangi LE BOULANGER  décident de monter le projet INIZI, dont le nom signifie « les îles » en breton. Pour cela, ils sillonnent les îles à la rencontres des habitants –élu, responsable associatif, habitant, commerçant, personnel enseignant –  afin de dresser un état des lieux des pratiques (culturelles ou non) insulaires. Ce diagnostic permet de faire émerger l’idée d’une saison culturelle itinérante dans les îles du Ponant. Il permet aussi de considérer les spécificités (temporalité, besoins, manques …) de chacune des îles afin de construire une programmation en cohérence avec l’ensemble du territoire, d’identifier des personnes ressources et relais sur chaque île avec qui il est bon de travailler et d’identifier les infrastructures sur les territoires.

L’association INIZI voit le jour en janvier 2015. Elle est accompagnée dans sa démarche par un conseil d’administration accueillant en son sein continentaux et insulaires.  Pour développer ses activités, INIZI peut compter sur la mobilisation de nombreux partenaires institutionnels (DRAC Bretagne, Conseil Régional de Bretagne, Conseils Généraux des différents départements …).

– Nos trois axes –

Le travail d’INIZI s’articule autour de trois axes majeurs : la programmation, la médiation et la création d’une web-radio insulaire.

Par l’organisation de spectacles et autres manifestations, INIZI encourage la rencontre entre créations, artistes et publics et facilite l’accès à une offre artistique et culturelle aux populations insulaires. Ces événements s’inscrivent dans le cadre d’une saison culturelle itinérante d’octobre à juin, co-construite avec des partenaires (associatifs ou non), porteurs d’actions culturelles et artistiques sur le territoire des îles du Ponant. Cette saison se veut pluridisciplinaire (toutes formes du spectacle vivant mais d’autres sensibilités également comme la littérature, le cinéma, la gastronomie …) et tous publics, afin de favoriser le lien intergénérationnel. Ainsi, chaque mois (d’octobre à juin), une île différente accueille un artiste pour une rencontre, un spectacle, un événement.

Au-delà des spectacles, INIZI souhaite inscrire son action dans une démarche de sensibilisation aux arts vivants et aux pratiques artistiques, par la mise en place d’actions culturelles et de médiation auprès des publics et en particulier des scolaires. Ces actions sont menées en partenariat avec des opérateurs spécialisés dans la formation et la transmission (écoles de musique et de danses, associations départementales, Education Nationale).

Enfin, partant du constat qu’aucun média ne reliait les îles entre elles et qu’il était difficile de se rencontrer physiquement, INIZI a décidé de lancer la première web-radio insulaire. L’ère du numérique permet aujourd’hui d’apporter les outils nécessaires au décloisonnement et à l’information. La web-radio se veut participative, exploitable et consultable par tous les insulaires. C’est un format simple à exploiter, une manière dématérialisée de susciter la rencontre, le débat autour de problématiques insulaires et au-delà. Elle a vocation à devenir une plateforme collectant des témoignages, des reportages lors d’événements insulaires, une bibliographie, une filmographie, autant d’éléments constituant un fond commun insulaire et témoignant du dynamique de la vie insulaire.

Enfin, depuis 2015, INIZI a rejoint l’équipe du festival Les Insulaires !, festival citoyen itinérant rassemblant les habitants et amoureux des îles du ponant. Elle a a sa charge toute la partie production et programmation.